image 519

Michel Kazatchkine, Françoise Barré-Sinoussi et Laurent Geffroy

Lundi 23 juillet, le Conseil national du sida a participé à un point presse organisé par l’ANRS, dans le cadre de la conférence internationale AIDS 2012 de Washington, avec Françoise Barré-Sinoussi, lauréate du Prix Nobel de médecine, et Michel Kazatchkine, envoyé spécial du Secrétaire général des Nations-Unies pour le VIH/sida en Europe orientale et Asie centrale.

Françoise Barré-Sinoussi y a commenté les moments forts de la session plénière qui avait eu lieu le matin-même, en présence notamment de la secrétaire d’Etat Hillary R. Clinton. Elle a également évoqué la déclaration du Président François Hollande, qui rappelle son engagement dans la lutte contre l’épidémie à VIH/sida ainsi que l’implication de la France dans le Fonds Mondial et précise l’importance de la mobilisation de financements à travers la taxe sur les transactions financières.

Michel Kazatchkine est revenu sur la progression alarmante en Europe de l’Est et en Asie centrale du nombre des nouvelles contaminations au VIH, en dépit d’une baisse mondiale de ce nombre. Ce constat inquiétant constituait le sujet d’une “Session régionale sur l’Europe de l’Est et l’Asie centrale”, à laquelle Michel Kazatchkine avait participé quelques minutes avant la conférence de presse.

Laurent Geffroy, conseiller-expert du CNS, a ensuite évoqué les différentes interventions du Conseil à la conférence, tout particulièrement sur les sujets des politiques publiques françaises en matière d’usagers de drogues illicites et de personnes prostituées. Il a enfin décrit le poster présenté par le CNS, sur les mécanismes de financements innovants, parmi lesquels la taxe sur les transactions financières et la baisse des prix des traitements.

Pour plus de détails sur ces contributions, retrouvez le programme du CNS à Washington.